Cambodge - Sac sur le dos, slip de bain et chaussures de randonnée.

Février 2019.


Ce sera 3 semaines de voyage sac sur le dos en compagnie de ma copine à découvrir ce pays encore "à peu près"préservé du tourisme de masse.


#Phnompenh #Kratie #Banlung #Sieamreap #TemplesAngkor #Sihanoukville #KohRong #Kep


Itinéraire:

Il n'est pas toujours facile de déterminer le meilleur itinéraire possible lorsque l'on part pour 3 semaines et qu'on veut tout voir. La première chose à accepter c'est qu'on ne verra pas tout, la seconde c'est qu'il me faut du repos (un peu) et la troisième c'est que je ne suis pas seul.


Après quelques semaines de réflexion, l'itinéraire qui réunit l'ensemble de ces incontournables se trouve ci-dessous.

Ce voyage se fera en 7 étapes en prenant comme moyens de transports:

AVION - TUK-TUK - BARQUE A MOTEUR - SCOOTER-TAXI - MINI-BUS - BATEAU et nos JAMBES.


Etape 1 - Phnom Penh

Surnommée la Perle de l'Orient, la capital du Cambodge n'a pas vraiment d’intérêt à mon avis. Certes, tu trouveras toujours quelque chose à faire ou à voir dans ce bazar ambulant mais ce n'est pas ce que je suis venu voir au Cambodge.


Nous y passerons seulement une journée, question de s'acclimater, de voir le Palais Royal et quelques temples et marchés.



Pour faire ta pause déjeuner, je te recommande chaleureusement le restaurant FRIENDS; l'entrée ne paie pas de mine, mais l'intérieur est une maison coloniale et la nourriture est excellente.

Je goûte pour la première fois de ma vie un AMOK...rien qu'à penser de nouveau à ce plat j'ai le cœur qui s'accélère et mon estomac qui me dit: "vas y laisse toi faire, il est 6H du matin mais ça passera bien tu verras !".

Pour les plus curieux, le AMOK fait référence au processus de cuisson à la vapeur d'un curry dans des feuilles de bananier.

Et pour les plus gourmands, voila un lien vers la recette:

https://www.marmiton.org/recettes/recette_amok-a-la-cambodgienne_28744.aspx



Le soir venu, nous souhaitons prendre un peu de hauteur sur la ville, direction vers l'un des sky bar de la ville; l'ECLIPSE. La vue est à couper le souffle, le restaurant et le bar sont très modernes, la jeunesse dorée et les expatriés de la ville sont là ! Je fais un peu tâche avec ma chemise à fleurs et mes tongs ;)

Les cocktails sont délicieux et la musique live te donnent envie de bouger ton ptit boule toute la nuit...mais c'est sans compter sur mon estomac que je vais surnommer Boby qui me rappelle à l’ordre: "Souviens toi que nous devons aller manger à FLAVOUR OF INDIA !". Boby a souvent raison.


Ce restaurant indien: FLAVOUR OF INDIA est une petite merveille ! Même si tu as l'intestin irritable ou bien la transpiration facile lorsque les épices te chauffent le palais, ce restaurant saura te satisfaire, parole de Boby !


Le lendemain matin, c'est le départ pour notre prochaine destination qui se trouve proche de la ville de Kratie. Nous avions réservé la veille juste avant de se coucher 2 places dans un mini-bus pour Banlung...qui est en fait la destination d'après...mais mes insomnies m'ont permis de me rendre compte de notre erreur. On se dit alors au réveil que "qui peut le plus, peut le moins" et qu'on nous arrêtera sur la route. Ben oui et non en fait. Oui on va nous arrêter sur la route mais non, parce qu'on nous propose de monter dans l'estafette de monsieur Tong qui n'a pas le niveau de confort réglementaire pour faire 3H de trajet. Avons-nous le choix ? Si tu savais tu poserais même pas la question ! Allez montez les neveux !


Pour info, la bonne compagnie de mini-bus au Cambodge c'est VIRAK BUNTHAM, le reste on va pas passer par 4 chemins, c'est de la merde.


Nous finissons tant bien que mal notre trajet et sommes déposés à Kratie. Encore, un peu de marche, un bateau pour traverser le Mékong et une moto taxi et nous voila arrivé au Paradis !


Etape 2 - Kratie : Île de Kaoh Trong

Ce premier Paradis se nomme: Hôtel Rajabori Village Resort.

Je suis content ! Seulement 1 minute que je suis là et tout me plait déjà; accueil, décoration, piscine, nature...

Nous passerons qu'une nuit ici. L'objectif normalement était de voir les dauphins de l'Irrawaddy, espèce en voie de disparition, mais nous préférons les laisser tranquille pour profiter de la piscine.




Le lendemain...BUS. Il n'y a pas 50 départs par jour, il y en a que 2. Un le matin et un vers 13H...normalement. Je dis normalement parce que pour aller de Kratie à Banlung nous optons pour la compagnie SORYA TRANSPORT...et là, c'est le drame. Je t'ai dit départ à 13H, donc tu arrives avant, genre 12H30. A 13H30, y'a un gars qui vient te chercher en voiture pour t'amener dans un endroit digne de Total Recall. #Arnold



L'attente commence et va durer 2H; dans ce coin là, les gens ne parlent pas trop anglais, et ça ressemble à tout sauf à une gare. Autant te dire que tu ne sais même pas ce que tu attends. Lorsque je me décide d'aller acheter un bol de soupe pour me détendre...la voiture de tout à l'heure est de retour est nous dit: on y va ! Je t’arrête de suite mon grand, on va nul part avec la bat-mobile Cambodgienne sans climatisation et amortisseurs. Finalement le mini-bus finit par arriver, je ne peux pas manger ma soupe bien évidement et nous partons. Enfin, c'est ce que je croyais. Nous faisons quelques stop pour charger tout ce que tu ne peux imaginer charger sur un véhicule.



Résultat, le voyage est interminable, on a du mettre presque 6H pour arriver à destination.

Je te le dis mon pote, le voyage c'est l'école de la patience.

Etape 3 - Banlung: Nord-Est du Cambodge


Après ce trajet interminable, nous voilà dans la ville de Banlung. Il est tard, notre seul repas de la journée fut le petit déjeuner...la voix de Body va devenir mon guide.

Nous attendons de nouveau sur le bord de la route, le propriétaire de l'endroit où nous allons dormir ce soir devrait venir nous chercher. Quelques minutes plus tard, un monsieur plein d'énergie et 2 enfants débarquent pour nous emmener. Très sympathique, monsieur Tea est le propriétaire de la chambre que nous avons réservé pour 2 nuits.

En arrivant chez lui, nous comprenons que nous allons vivre l'expérience Cambodgienne.

En effet, nous ne sommes pas à l'hôtel, nous sommes chez l'habitant du nord est du Cambodge. Nous sommes invités à boire une bière et à manger avec la famille. Super moment autour de la même soupe que je n'avais pas pu manger au départ de Kratie; le destin de cette soupe était de finir dans mon estomac.

Pour ton INFORMATION la Guest House se nomme: Ratanak Tep Rithea homestay.


Une nuit somme toute assez courte puisque couché tard et à 4H du matin, les coqs se sont mis à brailler comme des sauvages.

Une seule envie me passe par la tête, sortir et m'en faire un, le montrer aux autres et leur dire: "Alors on a envie de finir comme Yves ?! Non ? Alors on se recouche et on attend le levé du jour !" #calembour

La vraie journée commence à 8H par un petit déj et 9H c'est le départ dans la voiture de la marque "Entreprise", boite auto, siège cuir beige et clim aléatoire . Jamais vue ce modèle de ma vie, mais ce que je sais c'est qu'elle a vu du pays !

Nous enchaînons 3 sites durant la journée, rien d'exceptionnel mais des rencontres sympathiques permettront de nous satisfaire. L'une d'entre elle se produit lorsque notre guide nous amène chez son beau-frère qui a une plantation de fruits. C'est toujours agréable de partager des moments avec les locaux, et c'est toujours remplit de surprises...ce coup-ci, nous avons droit de goûter tous les fruits de la plantation.



C'est très gentil, ça ne se refuse pas, mais c'est très embarrassant d'imaginer qu'à chaque bouchée c'est peut-être un trou qu'il faudra boucher demain #humourclasse.

Surtout que demain ce sera 7H de mini-bus. Enfin bref, tu manges et tu pries.


Aussi lors de cette balade, nous avons testé les noix de cajou version Cambodge. Tu les ramasses directement tombées de l'arbre, tu fais un feu puis tu les mets dans les braises...5 min après c'est cuit. Tu casses la coquille et tu as une savoureuse noix de cajou.


Pour conclure avec le Nord-Ouest du Cambodge, voici quelques photos qui te montreront à quoi ressemble cet endroit encore assez préservé et authentique.


Encore un départ en bus, surement le plus long de tous. 7H les fesses clouées sur la banquette du mini-bus, ça me rappelle les voyages avec l'équipe de foot quand on allait faire des tournois en Allemagne #lagrandeépoque


Etape 4 - Siem Reap

Finalement quand tu as un bon bus le trajet se fait tout seul.


A Siem Reap tu viens pour voir les temples ! Angkor Wat pour le plus célèbre d'entre eux, mais il y en a beaucoup beaucoup d'autres. Ce qu'il veut dire de la bonne grosse journée de visite, des heures sous le soleil et des marches encore et encore. Donc pour garder la fricadelle jusqu'au bout #expressiondunord #heinbiloute il est important de choisir de bons hôtels d'américain !


L'hôtel dont je vais te parler est une boulette de kefta sauce homard, autant dire, une tuerie !

Hôtel Sabara Angkor Resort & Spa.


Ils nous ont régalé les bébés ! Dès notre arrivée ils nous ont organisé nos visites en fonction de nos envies avec un super tarif ! Je ne te parle pas de la chambre de ouf, la piscine avec bar intégré et le spa ? Non je ne t'en parle pas :) mais je te mets quelques photos de la piscine.


Avant de parler des temples, j'ai envie de te dire à quoi ressemble cette ville. Pour te donner un idée il doit y avoir plus d'étrangers que de locaux, le métier numéro 1 pour les locaux est chauffeur de tuk tuk, les restaurants et les bars représentent 75% des commerces, les marchés de jour comme de nuit fonctionnent à plein régime. J'ai un coup de cœur pour Siem Reap je l'avoue !


> PUB STREET - un incontournable.

PUB STREET est le centre ville de Siem Reap. Il y a de tout ici et surtout des étrangers. C'est le cœur vivant de la ville, surtout le soir. Ce n'est pas là que tu trouveras les bons plans pour manger (le double des prix et pas forcément meilleur que les petits restaurants qui se trouvent un peu plus loin) mais tu peux venir y faire la fête et passer une bonne soirée.



> Expérience du coiffeur au Cambodge ou "comment avoir envie de se battre dans un salon de coiffure".

3$ = 3 min, c'est le coût et le temps passé pour une coupe de cheveux: pas chère et pas long. On pourrait croire qu'en 3 minutes on ne peut pas faire de gros dégât mais c'est sans compter sur la créativité machiavélique de ce coiffeur cambodgien qui a dû aller à l'école des jardiniers pour apprendre à tenir un taille haie plutôt que des ciseaux.


Pour te donner quelques détails, déjà la tondeuse il ne la passe pas partout et les ciseaux non plus...il fait au feeling.

"Surtout n'égalise pas mon pote, t'embête pas avec ça je le ferai en rentrant chez moi !"

Il a fait un CARNAGE le gars et il était super fier de son travail !

Quand je pense que je me suis battu des dizaines de fois avec mon frère lorsqu'il me coupait les cheveux, si je m'étais laissé aller dans ce "salon de coiffure" je leur aurais montré ces années d'entrainement. Mais ces années de violences sont derrière moi, je préfère alors lui dire droit dans les yeux avec mon plus beau sourire: "va bien te faire foutre !" #humourgras #désolépourleschoqués


"- Allez JP parle moi des temples, on en a rien à faire que tu ressembles à rien avec ta coupe de cheveux dégueulasse !"

"- Ok, ok, c'est bon j'y viens".


Les Temples autour de Siem Reap:

Tout le monde connait Angkor Wat, mais tu sauras maintenant qu'il y en a beaucoup d'autres et qu'ils sont tous magnifiques !


Tu as plusieurs options pour les voir; vélo, tuk-tuk, bus...je vais te parler de l'option que j'ai choisis et qui me semble la meilleure: le TUK-TUK !

Tu pourras choisir en le petit circuit qui te fera découvrir les temples les plus connus (1 jour) et le grand tour (1 jours) pour découvrir des temples plus reculés. En ce qui concerne les tarifs, c'est 20$ pour le petit tour + 8$ pour le levé du soleil (faut se lever à 4H du mat quand même !) et c'est 30$ pour le grand tour. Je conseille vivement de prendre les deux !

Au Cambodge il fait chaud. La sensation d'être dans un four à chaleur tournante, tu cuis de l'intérieur mais tu ne grilles pas à l'extérieur.

Prends les vêtements les plus respirant du monde et qui sèchent vite. Un petit plus est d'avoir un parapluie pour te protéger du soleil, prends le de couleur vive ce sera en plus un super accessoire pour de belles photos.


Bref, j'ai visité les temples d'Angkor !


Angkor Wat - le plus connu de tous




Le Ta Prohm - quand la nature reprend ses droits


Le Bayon - le temple au 216 visages



Le Preah Khan - Prasat Ta Som ...etc.

Il y a tellement d'autres magnifiques temples, en voici quelques uns en images.




> Les villages flottants - une expérience mitigée

J'avais envie de découvrir les villages flottants. Pour cela, tu demandes à ton tuk-tuk driver de t'y amener. Tu feras de la route en passant par la campagne, c'est bien d'avoir une vue globale du Cambodge et pas seulement les beaux hôtels, les belles plages et les temples.



Après 35 minutes de route tu auras à payer 25$ par personne pour pouvoir faire la visite en bateau. Je découvre alors à ma grande surprise un petit filet d'eau et un nombre incalculable d’embarcations garées les unes après les autres.

Je sens déjà que le tourisme a fait des ravages.

Ma sensation est la bonne, nous nous trouvons à bord d'une barque à moteur qui pollue plus qu'un chalutier de 50 mètres de long avec à son bord le capitaine "banane" en relation avec sa chemise. Dès le début, nous voyons des hommes dans cette eau boueuse et rempli de pétrole avec des filets de pêche et nous voyons des enfants s'amuser au bord de cette rivière souillée par les déchets plastiques. La scène est extrêmement photogénique mais terriblement angoissante quand on pense à la réalité quotidienne de ces gens, et le pire c'est qu'à ce moment là je me dis que je contribue à ça.

Je déconseille de faire cette visite, même si ça ne changera pas grand chose vue les bus de touristes chinois qui en ont rien à faire de tout ça.



Après 5 jours à Siem Reap, décollage pour Sihanoukville.


Etape 5 - Sihanoukville

Cette ville est une décharge à ciel ouvert. Les Chinois la transforment en une ville de CASINOS, il y a plus de 30 constructions d’hôtels/casinos en même temps. Aucune gestion des déchets, tout part dans la mer ou reste sur le bord des routes.

Un conseil: ne restez pas une seconde dans cette ville, allez directement à l'embarcadère pour prendre le bateau direction les îles de Koh Rong.


Etape 6 - Île de Koh Rong Samloem et Koh Rong

Ces îles sont des petits paradis: eau translucide à 28 degrés, sable blanc et cocotiers.

Elles se trouvent en face de la ville de Sihanoukville à 50 min en speed boat.


Île Koh Rong Samloem

Comment ne pas te parler de LAZY BEACH ?

Elle est notée dans le top 21 des plus belles plages du monde d'après National Géographique...et je le confirme !

Tu devras marcher 25 minute pour traverser l'île afin de mériter ce petit paradis. Il y a quelques logements sur cette plage, seulement des petites cabanes très écolo.


Île de Koh Rong

C'est l'île sur laquelle nous allons passer 4 nuits. Il y a pas mal de logement un peu roots sur l'île, comme des tentes, des bungalows, des hamacs...mais je préfère assurer avec un des rares et beaux hôtels de l'île qui se trouve sur LONG SET BEACH ou 4K Beach (en rapport avec sa longueur).





Après 4 jours sur l'île, il faut retourner sur Sihanoukville.


Je pourrais faire comme ce français que nous avons rencontré hier soir, rester sur l'île et aider les locaux à développer leur business tout en vivant simplement d'amour et de noix de coco. Je pourrais, mais je ne le fais pas...pas encore.


Les sacs sont faits, le bateau est là, nous embarquons sur ce speed-boat pour une traversée de 50 min. La mer n'a pas l'air trop démonté, ce devrait être une belle petite croisière...et ben NON ! La sensation est étrange, le bateau file à toute allure, le capitaine a un volant pour conduire qu'il tourne que très rarement pour éviter les vagues.

Du coup, j'ai l'impression que des baleines se trouvent de chaque coté du bateau et à tour de rôle soulèvent le bateau pour le laisser retomber de toute sa hauteur.

Ça bouge dans le bateau, parfois j'ai l'impression d'être en apesanteur; dans ce cas là c'est comme dans l'avion il faut regarder le comportement du personnel de bord pour savoir si ça craint ou pas. Le capitaine regarde son téléphone et le moussaillon est debout à la fraîche à l'avant du bateau...allez on sert un peu les fesses et ça devrait passer. #huiledolive


Etape 7 - Kampot et Kep


Pour rejoindre Kampot depuis Sihanoukville, tu feras peut-être le choix de prendre un mini-bus comme je l'ai fait. Une fois de plus le parcours en bus pourrait faire l'objet d'un livre à lui tout seul. Organisation catastrophique pour gérer qui monte dans quel mini-bus sous une chaleur de dingue; ensuite nous nous retrouvons entassés à 16 dans un véhicule qui doit avoir un max à 10 et bien évidement en plus des bagages de backpackers ils nous ont rajouté des glacières #questcequonestsérréaufonddecetteboîte.

Pas de clim évidement, tu es collé des deux cotés à tes nouveaux meilleurs amis, tu es content. Le trajet commence et tu comprends très vite que la route est dans le pire état que tu n'es jamais vu, du style à faire du slalom comme quand tu passes le permis moto, mais sauf que les plots sont remplacés par des cratères de météorites et que régulièrement tu as des camions en face.

Enfin bref, tu commences à avoir l'habitude de tout ça après 3 semaines, mais le meilleur arrive quand le chauffeur du mini-bus pense que son véhicule surchargé à mort est un tout-terrain en roulant sur le bas coté de la route...ça devait arriver...pchitttttt et bammm, on a crevé ! Vu la tête du chauffeur et vu ou nous nous trouvons, je sens que ça va être encore un bon moment. Nous sommes sur le bas coté, le crique date de 1850 AV JC et la formation du chauffeur se limite seulement à conduire...et vu la façon dont il nous a traité depuis le début du voyage on prend tous un malin plaisir sadomasochiste à le regarder galérer sous ces 30 degrés. Mais bon, on se rend compte assez rapidement que nous aussi nous sommes sous la même chaleur et que le trajet est encore long.

Il finit par changer la roue #miracle et nous avons terminé ce trajet en arrivant à Kampot.


Kampot

Les premières impressions sont enthousiasmantes et me font dire que la fin du séjour devrait être comme je l'avais imaginé: calme et reposant.

Tout juste débarqué de notre mini-bus un tuk-tuk driver nous propose de nous amener à notre hôtel; en lui donnant le nom il nous dit dans l'odre: "far away, up side down, 10 dollars".

Je prend alors ma flûte imaginaire et je joue pour lui signifier qu'il veut m'avoir le bougre. Celle-ci me fera gagner 3 dollars...j'adore cette flûte :) #crabe

Il ne m'avait pas menti, la route...le chemin...enfin, le chemin en construction est dans un piteux état, mais j'adore le paysage qui s'offre à nous. Des palmiers, des bananiers, des bambous, une terre rouge et peu de constructions tout ça le long du Mékong au couché du soleil...que demander de plus ??



Nous arrivons après 20 minutes de rodéo à Sabay Beach.

Ce sont des habitations dans les arbres au bord du Mékong, un pur bonheur. L'accueil est au top, la vue depuis le restaurant est fantastique et l'expérience de dormir dans une cabane est garantie.

Ce sont des français qui tiennent cet établissement depuis 4 ans, je m'imagine très vite faire la même chose, j'élabore un business modèle dans ma tête et je me projette...et pourquoi pas ??


La ville de Kampot est agréable pour se balader à pieds. Tu verras rapidement le style colonial, héritage des français dans certains quartiers de la ville.



Kep - le marché au crabes

1H de tuk-tuk est nécessaire pour aller de Kampot à Kep. Nous avons opté pour une journée avec notre Tuk-Tuk driver (30 dollars) qui nous fera faire un tour de Kampot et Kep.

Rien que faire la route en vaut la peine; grâce à la lenteur du tuk-tuk tu pourras apprécier le spectacle permanent qui se trame sur le chemin.


Le marché aux crabes est juste: dingue !

C'est de la folie furieuse de voir la quantité astronomique de nourriture qui se concentre en un si petit espace. Il fait chaud puisque les marmites tournent à plein régime sous les parasols protégeant d'un soleil de plomb. La fumée des grillades forme des ponts de lumière au travers le marché, l'odeur des crustacés s'impose à toi généreusement et les cris constants des vendeurs de poisson te font comprendre que la vente à la criée n'est pas une légende.

Je me sens dans mon élément dans tout ce bazar, j'ai envie de m'imaginer cuisinier, passer les commandes pour régaler de futurs clients dans un restaurant de bord de mer. "Allez biloute, mets moi 2 kg de crevettes, de calamars et 5 kg de crabes !"


Holy Crab Restaurant

Je rêve depuis le début de ce moment. #ouijaimemanger

Manger du crabe à Kep c'est un peu comme manger une pizza à Rome ou une carbonnade flamande à Lille, c'est le kif ! Pour que ce moment soit gravé dans ma petite tête, je décide de choisir le restaurant qui fera de mon rêve une réalité.

Je ne prends pas la spécialité: crabe au poivre de Kampot. La raison est simple je veux sentir le goût de la chaire du crabe et pas seulement le goût du poivre qui va m'arracher le palais.

Ce sera un crabe avec une sauce beurre, citron....un érection culinaire.

Pour ma copine, le crabe qui arrive dans son bouillon de nouille n'est pas décortiqué, je vois la déception dans ces yeux. Mais rien ne gâchera ce moment; ni une ni deux, nous nous mettons à décortiquer cette bestiole qui finira à coup sur dans notre ventre. J'ai dit NOTRE ventre puisque si je décortique je prends une taxe, normal.


Pour terminer ces formidables vacances au Cambodge, quoi de mieux que de faire une balade en kayak sur le Mékong. Si tu passes par là, fais cette balade mais prends de l'eau et des cookies ;)



Merci aux courageux d'avoir lu ce post jusqu'au bout. J'espère que vous avez aimé les anecdotes et les photos. Si c'est le cas, n'hésitez pas à me le dire, ça fait toujours plaisir et le petit plus de la maison, si vous souhaitez vous pouvez d'un clique partager le post à vos amis.


N'oubliez pas, "les souvenirs de voyage n'ont pas de prix...enfin si, mais l'argent n'a pas d'odeur, alors c'est mieux que d'acheter du parfum." #philosophie

Amour, crabe et fleurs de lotus.

Ce que je retiens du Cambodge:


Ce que j'ai aimé:

- la nourriture

- la diversité des paysages et la culture (temples)

- la gentillesse des gens


Ce que je n'ai pas aimé:

- la pollution

- les transports

- l'investissement massif des chinois dans des complexes hôteliers qui ravagent le pays


Ce que je pourrais faire si je revenais:

- découvrir les plages que je n'ai pas vu

- faire un trek dans le Rattanakiri pour voir les Gibons

- aller dans une école pour donner des fournitures scolaires


Si tu as aimé les photos de ce blog, je te laisse regarder l'album Cambodge.

Yann Arthus Bertrand lui même a dit, je cite: "c'est un régal pour les yeux, je n'en perds pas un pixel, ce travail de photographie vaudrait même une palme d'or !". "Allez Yann, arrêtes, ça me gène !".

http://cambodge.worldtravelerbyjpc.com



207 vues